Description botanique

Qu’est-ce qu’un rosier ?

Les rosiers sont des arbustes ou arbrisseaux sarmenteux, cultivés ou sauvages, dont les tiges garnies d’aiguillons portent des feuilles dentelées ainsi que des fleurs plus ou moins odorantes aux couleurs diverses, les roses.
Ils appartiennent au genre   Rosa de la famille des Rosaceae et sont originaires des régions tempérées de l’hémisphère nord.

 

La classification botanique   des rosiers indigènes accorde au genre   Rosa 150 espèces… Mais au fil du temps, des croisements naturels et spontanés se sont produits et ont créé de nombreux hybrides. De plus, les hommes sont intervenus à partir du XIXème siècle : les espèces et les hybrides naturels ont été utilisés pour obtenir encore de nouvelles variétés, appelées cultivars (pour cultivated varieties).

Aujourd’hui, il existe de nombreuses espèces de rosiers... et plusieurs milliers de variétés !

 

Illustration "Rosa canina"
de Flora von Deutschland, Österreich und der Schweiz
(Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé - 1885, Gera, Germany)

 

1 : Bouton  
2 : Pétale
3 : Fleur coupée en long avec vue des étamines, des sépales, du réceptacle, du pédoncule (ou pédicelle)
4 : Stigmates recouvrant l’orifice du réceptacle
5 : Carpelle avec au sommet, stigmate, puis le style puis l’ovaire recouvert de poils calicinaux
6 : Graine
7 : Ovaire coupé en long avec vue sur l’ovule
A : Tige pourvue d’aiguillons
B : Cynorrhodons

Constitution du rosier

  • Aspect général

Le rosier peut être miniature (taille inférieure à 0,50m), en buisson (de 0,40 m à 1,10m), en arbuste (de 1m à 2m), sur tige ou grimpant.

  • Tiges

Ses tiges aériennes arquées sont de taille et de couleur variables. Elles portent des aiguillons qui peuvent être très différents d’une variété   à l’autre.

  • Feuilles

Les feuilles sont alternes et la plupart du temps caduques. Elles sont composées de folioles toujours en nombre impair (de trois à sept) au limbe denté.

  • Fleurs

Les fleurs peuvent être de couleur blanche, rose, rouge, jaune et parfois même panachées ou bicolores. Le plus souvent odorantes, elles apparaissent isolées ou en corymbe de quelques fleurs. Les fleurs sont composées de cinq sépales et d’au moins une rangée de 5 pétales ainsi que de très nombreuses étamines et carpelles. 

  • Cynorrhodons (faux-fruits)

Le réceptacle floral contient les carpelles et porte à son sommet les autres pièces florales. A maturité, il forme un faux-fruit charnu appelé le cynorrhodon  .

  • Racines

Elles développent leur chevelu, c’est-à-dire la partie de la racine qui est remplie de filaments, dans le sol de façon à ancrer le rosier et à puiser les nutriments nécessaires à sa croissance. Les racines des rosiers modernes appartiennent souvent à une autre variété   (porte-greffe   ) que celle de la partie aérienne. En effet, le greffage   est la technique qui permet d’obtenir le plus grand nombre de sujets commercialement exploitables.