Le mécénat, pourquoi ?

Le mécénat et la Roseraie

Dans le cadre de son développement, la Roseraie du Val-de-Marne initie différents projets. Certains d’entre eux peuvent induire un partenariat financier privé complémentaire aux financements publics. C’est pourquoi la Roseraie du Val-de-Marne fait appel au mécénat d’entreprises pour l’aider à continuer de préserver et mettre en valeur son site exceptionnel.

 

Grâce au dispositif de la loi d’août 2003, la démarche de mécénat offre de nombreux avantages aux entreprises. En s’impliquant dans un projet d’intérêt général, les entreprises peuvent bénéficier d’une défiscalisation de 60% du montant du don et affirmer leur rôle dans la société civile. En fédérant leurs salariés autour de valeurs fortes, elles participent au dynamisme de la vie culturelle et sociale de leur environnement.

 

Ainsi, la notion d’intérêt général au centre du principe de mécénat regroupe de nombreux secteurs d’intervention que l’on peut regrouper en cinq catégories : la solidarité, la culture, l’environnement, le sport ou la recherche. A la croisée de quatre d’entre elles, la Roseraie du Val-de-Marne se présente comme un projet de mécénat croisé de qualité, qui peut s’appuyer sur le concours des entreprises pour accueillir les curieux de plus en plus nombreux et continuer de promouvoir la connaissance des roses.

 

La contribution à l’activité de mécénat peut prendre différentes formes :

  • financière : cotisations, subventions, apports en numéraire...
  • en nature : exécution de prestations de services, mise à disposition de moyens matériels, personnels ou techniques
  • technologique : mobilisation du savoir-faire de l’entreprise
  • de compétences : mise à disposition de compétences de salariés de l’entreprise, sous forme d’accompagnement dans le montage du projet, d’appui technique de courte ou longue durée.