Préparer votre sol

Pour les rosiers, une bonne terre se rapprochant du PH 7, dite « terre franche » ou « terre à blé » est idéale pour la plantation des rosiers.

Sol calcaire

Si votre sol est calcaire, cela favorise la chlorose. Il est donc important d’y remédier en incorporant des matières qui acidifient légèrement celui-ci ou supprime momentanément le calcaire (terre de bruyère ou terreau).

 

- Arroser avec du vinaigre d’alcool pur et enlever le dépôt qui se forme à la surface du sol. Refaire cette opération si le rosier se met à chloroser (jaunissement des feuilles).

 

- Saupoudrer légèrement de soufre (2 à 300 g / m2), on change aussi légèrement le PH (degré d’acidité) du sol.

 

Emplacement déjà utilisé pour des rosiers

Si vous souhaitez planter un rosier à un emplacement où il y a déjà eu des rosiers, un terrassement est utile, le rosier émettant des toxines.

- Faire un trou de 70 cm de profondeur sur 40 cm de diamètre et apporter de la bonne terre. Ce travail doit être effectué si possible un mois avant la plantation pour que le sol se tasse naturellement.

 

- Avant de reboucher le trou de plantation, incorporer un engrais de fond qui servira au végétal de nourriture dans les futures années (corne broyée, laine naturelle, os, plume).

 

- Par dessus ces engrais de fond, mettre une couche de terre afin que ceux-ci ne touchent pas les racines à la plantation.

 

> Pour la suite, consulter la rubrique Plantation